Après la publication du budget 2013, un budget très austère, l’Espagne a indiqué vendredi que les banques espagnoles pourraient demander 40 milliards d’euros à la BCE, première étape d’un plan de sauvetage complet pour l’Espagne.

Les besoins réels sont supérieurs, d’environ 57 milliard d’euros suivant les analystes américains chargés d’étudier le système bancaire espagnol.

Sur les 14 banques espagnoles testées (90% du secteur), Bankia est celle qui a le plus besoin de liquidités: 24,7 milliards pour elle seule.

Puis trois autres banques: Catalunyabank (pour 10,8 milliards), NovacaixaGalicia (pour 7,2 milliards) et Banco de Valencia (pour 3,5 milliards).

Le FMI et le BCE se réjouit du premier pas réalisé. Mais les marchés sont assez mal réagit, puisque ce chiffre est inférieur à celui attendu. Pour les marchés boursiers, et le marché de l’or, le sauvetage intégral de l’or est une certitude. L’annonce devrait être imminente. Ce plan de rigueur, puis la demande de recapitalisation des banques est en fait une réponse aux  demandes de Bruxelles sur les conditions requises pour un plan de sauvetage.

Les marchés maintiennent la pression: le taux d’emprunt à 10 ans montait ce  vendredi à 6%, un niveau impossible de soutenir sur le long terme, et la Bourse espagnole à baisser de 1,71%. Les 30 milliards d’euros que devra bientôt rembourser le pays forcera la demande d’intervention, qui est estimée pour fin octobre au plus tard.

catwiki-enchere-de-lingot