Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  

La plupart des pays asiatiques ne possède qu’une faible proportion d’or dans leurs réserves, alors qu’ils sont parmi les pays ou les individus consomment le plus d’or, du moins en comparaison avec le PIB local. Les réserves de ces banques centrales asiatiques sont principalement des dollars et des Euros.

Cela peut sembler peu logique, mais c’est un résultat de l’histoire; de longue date, les pays industrialisés ont utilisé l’étalon-or (jusqu’aux 19 e et 20 e siècles), et leurs banques centrales occidentales ont depuis privilégié l’or comme valeurs de réserve, tandis que les populations occidentales disposent de plus d’instruments pour investir, l’or n’étant plus le moyen traditionnel pour thésauriser son patrimoine.

Exemple du ratio or / totale des réserves entre l’Asie et l’Europe:

La Banque populaire de Chine
中国人民银行

La banque centrale Chinoise ne détient que 1,7 pour cent de ses réserves en or, l’Indonésie 2,4 pour cent. Comparons ces chiffres avec la France qui, en revanche, détient 84 pour cent de ses réserves en or, et l’Espagne, 34 pour cent. Lors de la crise de la zone euro, les banques centrales de la zone Euro auraient pu vendre une partie de leur or pour réduire les tensions financières. Mais ceci est interdit par la législation européenne. Les ventes spécifiques d’or pour aider la situation budgétaire ne sont donc pas autorisées, d’autant plus que cela pourrait compromettre l’indépendance des banques centrales de toute influence politique.

Pour la Chine: Pour augmenter ses avoirs en or à 10 pour cent de taux de change combiné (sans que le prix de l’or ne change), la chine devrait passer de 1.054 tonnes actuellement à 6,869 tonnes, soit une addition de 5,815 tonnes, l’équivalent de l’approvisionnement de plus de deux ans de la production mondiale de l’or. Mais il est de notoriété publique que la chine augmente ses réserves d’or. Les banquiers restent préoccupés par le niveau disproportionné de dollars dans les réserves, ainsi que le risque de la crise de la dette souveraine dans la zone euro. D’autres banques centrales  sont d’importants acheteurs d’or, comme le Mexique (plus de 100 tonnes d’or acheté depuis Février 2011), la Turquie et la Russie.

L’inde a acquis 200 tonnes d’or en novembre 2009, à partir des cessions du FMI (soit une augmentation de 56 pour cent des réserves d’or des banques Indiennes), tandis que les Philippines continuent d’absorber une grande partie de la production minière locale, et la Thaïlande qui a fait part de ses avoirs en or représentant depuis 2010 80% de ses réserves. Déficit global de la production et des réserves. La quantité totale d’or extrait au cours des âges (157.000 tonnes) est largement supérieure aux réserves mondiales estimées : (90.000 Tonnes).

Aux niveaux actuels de production minière (2.400 tonnes par an), les réserves totales d’Or ne pourront donc couvrir que 40 ans de production et au mieux 30 ans de la demande.

  •  
  •  
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push ({});