Avec la baisse des prix de l’or et des métaux précieux a débuté un processus de «destruction créatrice» dans le secteur minier. Les grandes entreprises minières que sont Barrick Gold, Goldcorp et AngloGold ont abandonné leurs projets pharaoniques et se réinvente pour survivre.

Les protagonistes de ce changement sur ce marché sont les petites et moyennes exploitations minières. Ce sont des sociétés de moyenne capitalisation cotées en Bourse (connu dans le jargon financier comme « mid-caps ») et disposent d’importantes trésoreries pour ne pas dépendre du financement bancaire.

Selon Reuters, la capacité d’autofinancement dans le secteur minière est l’outil le plus efficace pour réduire les coûts. La simplification des réseaux commerciaux et de nouvelles méthodes de production et d’exploration font leurs apparitions. On assiste également à une vague de fusion/acquisition. Le but étant de rechercher des synergies en intégrant des concurrents. C’est le cas de Goldcorp, qui a acquis son rival Osisko pour 2400 millions de dollars. Mais les exemples sont nombreux.

Source: Reuters.

catwiki-enchere-de-lingot