La Bourse chinoise de l’or ouvre ses portes aujourd’hui aux investisseurs étrangers, afin de gagner des parts de marché en dehors de l’Asie. La bourse est situé dans la Zone de libre-échange mis en place dans la ville de Shanghai et propose de nombreux avantages fiscaux et commerciaux. 40 entreprises étrangères, y compris des banques comme Goldman Sachs ou l’Union de Banques Suisses (UBS) sont déjà présentes.

La Chine reste le plus grand acheteur mondial d’or.

 Après avoir dépassé l’Inde en 2013 avec une croissance de la demande d’or d’investissement de 56%, le gouvernement chinois a décidé de créer un marché spécifique où toutes les opérations seront recueillies en temps réel et ainsi rivaliser avec les marchés comme New York (ainsi COMEX) ou Londres. Par exemple, le prix de l’or sur la Bourse de Shanghai possède une prime sur le prix de l’or au comptant à Londres d’entre 30 et 42 dollars l’once.

Les contrôles de mouvements de capitaux sont limités

La libéralisation partielle des mouvements de capitaux et la facilité d’acquérir de yuans. La plupart des participants sur ce  marché sont des grandes banques occidentales: Banque d’Australie-Nouvelle-Zélande, JP Morgan, Société Générale, HSBC, Standard Chartered, Deutsche Bank, la Standard Bank D’autre part, on y retrouve les grandes sociétés minières comme Barrick Gold ou Newmont Perth Mint.

catwiki-enchere-de-lingot