Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  

Les grandissantes incertitudes concernant les États-Unis et l’Europe ont provoqué la plus importante vente d’or depuis le début de Novembre. Le principal problème vient de la grande incertitude du régime fiscal pour l’année prochaine aux USA.

Les négociations sur le mur budgétaire ont subi un revers mardi soir, lorsque le Sénateur Harry Reid a déclaré qu’il était déçu de la tournure des négociations. Le commentaire du sénateur Harry Reid est important, puisque il donne une idée sur l’état réel des négociations entre le sénat et Washington. Sans aucunes modifications, le mur fiscal va probablement provoquer  une récession aux États-Unis, ce qui nuirait au cours de l’or.

Le cours en bourse de l’or en chute libre ce mercredi.

L’or pour livraison en décembre chutait de 29,70 $ pour s’établir à 1,712.60 $ l’once à la division Comex de la New York Mercantile Exchange. Le cours de l’or en bourse a oscillé entre 1,743.10$ au plus haut et 1,705.50% au plus bas, tandis que le prix de l’or spot baisse de 25 $.

Si l’or protège de l’inflation, il ne protège pas de la récession. D’où le mouvement d’aujourd’hui, les spéculateurs vendant massivement leur or. Hier, le cours de l’or avait baissé après que les ministres des Finances de la zone euro conclurent finalement un accord sur le renflouement de la Grèce. La baisse des taux d’intérêt, l’octroi de prêts d’urgence, et le rachat d’obligation de l’état grecque ne laisse guère d’espoir d’un redressement de l’euro à court terme. L’euro a donc poursuivi son recul face au billet vert ce mercredi, 1 euro s’échangeant contre 1,2919 $, le jour précédent le taux de change était de 1 euro contre 1,2944 $.

Un grand nombre d’informations positives sur l’état de l’économie des États-Unis, et un accord de renflouement de la Grèce, ont pesé sur le métal jaune. Ce mardi, le rapport pour novembre de la  « Conférence Board » sur la confiance des consommateurs montre une augmentation à 73,7, ce qui est mieux que la prévision de 73. La meilleure santé économique des USA et la perspective du renforcement de la croissance à court terme aux États-Unis, rend l’or -traditionnellement une valeur refuge pour se couvrir contre l’inflation ou la dépréciation du dollar – moins attrayant. L’accord sur le renflouement de la Grèce s’est finalement concrétisé, cependant, cela ne semble pas être suffisant pour calmer les nerfs des investisseurs,  puisque l’euro a chuté face au dollar américain. Les pièces américaines toujours à la hausse malgré une prime élevée, le lingot d’or de 1 kilo a toujours une prime négative, de -0.18 aujourd’hui, par rapport au 0.14 hier. A noter la faible prime du souverain, une pièce pourtant recherchée. Le 20 Reich Mark représente aussi une bonne opportunité à l’achat, sa prime étant de -1.27%, la seule monnaie en or boursable avec une prime négative.

  •  
  •  
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push ({});