Les récents événements en Chypre ont boosté la demande de pièces et lingots en or. Cette crise bancaire rappelle aux plus confiants qu’aucunes banques ou qu’aucun pays n’est sûr à 100% et cela a eu comme conséquence une subite hausse de la demande d’or.

Les chocs financiers de la zone euro sont autant de facteurs positifs pour le marché des métaux précieux.

La demande de pièces d’or a doublé depuis le début de la crise en Chypre.

Selon un sondage mené par CoinInvestDirect.com, 11 pour cent des sondés se déclarent susceptibles d’investir dans l’or suite à la crise en Chypre et si l’on prend en compte l’origine géographique, ce chiffre monte jusqu’à 20% pour les européens.

Le prélèvement qui aura lieu sur les dépôts des épargnants Chypriotes a non seulement ébranlé la confiance dans la zone euro, mais illustre aussi la fragilité de l’épargne lorsque elle conservée au sein du système bancaire. Les investisseurs sont attirés par l’or, car l’or conservera toujours de la valeur.

Si l’or augmente depuis 12 ans, l’attrait du grand public pour cet investissement ne serait donc qu’à ses débuts. Les crises bancaires ont réveillé une certaine méfiance du citoyen sur ses institutions.

L’achat d’or est une conséquence de cette perte de confiance.

Pourtant, peu de chance que cette ruée sur l’or ne pousse l’or vers de nouveaux sommets. La valeur de l’or ne répond pas à au résultat de la confrontation de la demande et l’offre de ce métal mais l’or va principalement augmenter ou baisser suivant les politiques inflationnistes aux USA.

catwiki-enchere-de-lingot