Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  

La Banque du Canada a informé de ses stocks de pièces d’or, datant pour la majeure partie de la Grande Guerre de 1914, fabriquées par la Monnaie Royale Canadienne. Durant un siècle, le gouvernement conservateur du Canada n’avait jamais ordonné la vente des quelques 200.000 pièces d’or frappées entre 1912 et 1914, juste avant la suspension de la convertibilité du papier en or.

Exemple d’une monnaie issue des reserves canadienne, de 5 dollars, vendue 99d CAD sur Ebay

Cette mesure prise par le gouvernement, rentre dans le cadre d’un plan de cession d’actifs du gouvernement afin d’équilibrer les comptes publics. Ces pièces en or de 5 et 10 $ or, particulièrement attrayantes pour les collectionneurs et les investisseurs, sont grandement appréciées.
Le gouvernement d’Ottawa a également mis en vente des actifs de propriété publique, comme des bâtiments, en plus de la privatisation des ports maritimes.

Avec la vente de ces 200 000 pièces de 5 et 10$, il est plus que probable que la valeur de ces monnaies va baisser, car à ce moment la caractéristique essentielle de ces monnaies est son extrême rareté sur le marché. Actuellement, la pièce de $ 10 prix s’échange entre 1000 $ et 1750 $, en fonction de l’état de la pièce. Ces pièces d’or canadiennes sont d’une grande pureté. La pièce de 5 dollars pèse 8 grammes, alors celle de 10 $ pèse 16 grammes, avec une pureté de 90 %.

Les principales banques centrales de l’Europe ont signé un nouvel accord pour coordonner leurs actifs en or et éviter ainsi une plus grande volatilité du prix de l’or. L’accord est rentré en vigueur le 27 septembre 2014. La Banque centrale européenne souligne que «l’or est toujours un élément important des réserves monétaires mondiales » et que les banques centrales signataires se sont engagés à « continuer à coordonner leurs opérations sur l’or afin  d’éviter les turbulences sur les marchés.  » Les signataires ont déclaré qu’ils n’ont actuellement aucune intention de vendre d’importantes quantités d’or. L’année 2013 a connu la première baisse des cours de l’or en 13 ans avec l’or baissant jusqu’à 1200 dollar l’once. Le pacte sur l’or par les banques centrales européennes se produit dans un contexte de plus grande «intervention» sur le marché des changes. La continuité de la politique de «taux zéro» des banques centrales des États- Unis et du Japon menace la stabilité de l’euro.

  •  
  •  
(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push ({});