En numismatique, le plaisir visuel qu’inspire une monnaie est souvent l’élément le plus important pour le collectionneur. C’est également, en dehors de sa rareté historique, le principal élément qui fixe le prix d’achat et de vente. A cette fin, les numismates professionnels utilisent un système de gradation, plus ou moins universel, afin d’évaluer l’état de conservation d’une monnaie.

Bien entendu, les degrés d’exigences varient quelque peu selon les grands types monétaires. La notion de degré d’usure d’une monnaie romaine n’est pas exactement la même que celle qu’une monnaie moderne frappée mécaniquement.

  • B : Beau. Exemplaire présentant une usure importante mais encore parfaitement identifiable.
  • TB : Très beau. Exemplaire présentant des traces de circulation mais dont les légendes et les décors sont encore bien nets.
  • TTB : Très très beau. Exemplaire aux reliefs bien définis et d’aspect plaisant.
  • SUP : Superbe. Exemplaire quasiment sans traces d’usure à l’exception des détails les plus en reliefs. Une partie du brillant d’origine doit encore être présent.
  • SPL : Splendide. Exemplaire aux reliefs impeccables, sans trace de circulation et ayant conservé une importante partie de son brillant d’origine.
  • FDC : Fleur de coin. Exemplaire quasiment sans défaut, avec l’intégralité de son brillant de frappe.

Les états intermédiaires sont soulignés par des +. Ainsi, un grade en TTB+ désigne un exemplaire proche de l’état superbe mais présentant de légers défauts l’empêchant d’y accéder.

catwiki-enchere-de-lingot