Les fonds ETF n’ont plus le vent en poupe. Les chinois préfèrent acheter de l’or physique et fuient l’or-papier.

Aujourd’hui 16 décembre marque le lancement du troisième fond ETF-or sur la bourse de Shenzhen. Mais l’ETF E Gold Fund a déjà subi une perte: la cotisation de  l’ETF a diminué de 0,6 % sur le marché chinois de Shenzhen.

Selon la note envoyée aux médias, le fonds dispose de 500,4 millions de yuans (soit 82,4 millions de dollars) en capitalisation, lui permettant d’acheter jusqu’à deux tonnes d’or.

Il y seulement 2 ans, les acheteurs se seraient rués sur cet instrument permettant d’acheter de l’or de manière simple et efficace. Mais les chinois semblent avoir perdu la foi en l’or papier. Au lieu de papier, c’est de l’or physique que recherchent les investisseurs. Indiscutablement, la crise de confiance sur le marché de l’or-papier a provoqué un net changement des comportements.

En Juillet, après l’approbation des régulateurs chinois, ont été lancé deux fonds ETF: Hua Gold ETF Gold ETF et Guotai. La capitalisation initiale était de 1.600 milliards de yuans mais a fortement diminué au cours de ces derniers mois car les détenteurs d’obligations ont demandé la conversion de leurs titres en or physique.

Même panorama sur le marché de l’argent.

Les investisseurs préfèrent l’argent physique aux titres FNB, dont les réserves en métal sont discutables.

Ces ETF chinois ne vont donc pas avoir autant de succès que SPDR. En Chine, c’est l’or sous formes de bijoux ou de monnaies qui est populaire. 1000 tonnes d’or sont importées en Chine pour satisfaire l’insatiable appétit chinois.

catwiki-enchere-de-lingot