Au cours du deuxième trimestre, la Banque nationale suisse a enregistré des pertes pour valeur de 13 millions de CHF, soit environ 10,8 millions d’euros. Ces pertes sont dues à a la perte de valeur de ses réserves d’or officielles, après la chute du prix de l’or de ces dernières semaines.

Le prix du kilo d’or a baissé de 48000 CHF à 37000 CHF. Avec des réserves de 1.040 tonnes, les pertes sont de 13 millions de francs suisses.

Depuis Mars, le prix de l’or a chuté de 36%.

Non seulement les réserves officielles d’or de la Banque nationale suisse se sont dépréciées au cours des derniers mois, mais aussi le portefeuille des actions détenues qui ne vaut actuellement que 68 millions de francs suisses. Cette détérioration de la valeur des titres de participation comprend les pertes des revenus d’intérêts, les dividendes et les positions en devises étrangères.

Au cours du premier trimestre de cette année, la Banque centrale avait enregistré un bénéfice de 11 millions CHF, mais depuis 2010, les pertes sont un phénomène courant pour la Banque Suisse. En 2010, La banque avait perdu 12 millions de francs suisses, en 2011 9 millions d’euros et en 2012 11 millions de francs suisses.

La Banque nationale suisse a pour mission de défendre le taux de change, car le franc suisse maintient un taux de change fixe par rapport à l’euro. Depuis 2011, le taux de change reste autour des 1,20 franc suisse pour un euro. La Banque nationale suisse doit maintenir le taux de change stable en déplaçant ses réserves de change. Si le franc suisse s’est apprécié face à l’euro, la banque centrale doit acheter des euros et vendre des francs suisses. Si le franc suisse se déprécie face à l’euro, la banque centrale vend des euros.

catwiki-enchere-de-lingot