Partager est savoir!
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au cours du deuxième trimestre, la Banque nationale suisse a enregistré des pertes pour valeur de 13 millions de CHF, soit environ 10,8 millions d’euros, dues à a la perte de valeur de ses réserves d’or officielles, après la chute du prix de l’or de ces dernières semaines.

Le prix du kilo d’or a baissé de 48000 CHF à 37000 CHF. Avec des réserves de 1.040 tonnes, les pertes sont de 13 millions de francs suisses.

Depuis Mars, le prix de l’or a chuté de 36%.

Non seulement les réserves officielles d’or de la Banque nationale suisse se sont dépréciées au cours des derniers mois, mais aussi le portefeuille des actions détenues, qui ne vaut actuellement que 68 millions de francs suisses. Cette détérioration de la valeur des titres de participation comprend les pertes des revenus d’intérêts, les dividendes et les positions en devises étrangères.

  • Au cours du premier trimestre de cette année, la Banque centrale avait enregistré un bénéfice de 11 millions CHF, mais depuis 2010, les pertes sont un phénomène courant pour la Banque Suisse. En 2010, La banque avait perdu 12 millions de francs suisses, en 2011 9 millions d’euros et en 2012 11 millions de francs suisses.
  • La Banque nationale suisse a pour mission de défendre le taux de change, car le franc suisse maintient un taux de change fixe par rapport à l’euro. Depuis 2011, le taux de change reste autour des 1,20 franc suisse pour un euro. La Banque nationale suisse doit maintenir le taux de change stable en déplaçant ses réserves de change. Si le franc suisse s’est apprécié face à l’euro, la banque centrale doit acheter des euros et vendre des francs suisses. Si le franc suisse se déprécie face à l’euro, la banque centrale vend des euros.

Siège de la Banque Nationale Suisse

John Paulson a perdu 65% de ses investissements en or.

John Paulson,

Le financier John Paulson, fondateur de plusieurs fonds d’investissement et de capital-risque, a perdu depuis le début d’année 65%  sur ses investissements en or. Au cours du seul dernier mois, son fonds PFR Gold Fund a perdu 23%. Depuis le mois dernier, de nombreux investisseurs ont quitté le marché de l’or pour se positionner sur le marché des devises.

Cependant, le PFR Gold Fund est une petite partie de l’immense patrimoine de Paulson, qui s’élève à 19,000 millions d’euros. Pour le moment, les autres investissements de Paulson continuent à générer des rendements positifs. Dans un communiqué les gestionnaires de PFR Gold Fund continuent de préconiser l’investissement dans l’or physique comme  les actions de sociétés aurifères, puisque elles offrent une protection contre les possibles catastrophes monétaire causé par les banques centrales. A long terne, Paulson se montre confiant des avantages d’investir dans l’or.

Les réserves d’or de JP Morgan au COMEX au minimum.

Les réserves d’or admissible (“éligible gold”) de JP Morgan ont de nouveau chuté pour la quatrième fois dans ce même mois. Le retrait de 22.780 onces gardé au COMEX rabaisse le volume en stocks à 137377 onces, soit 14,22% de moins. Cela montre un mouvement stratégique très clair. Il s’agit d’un retrait des réserves d’or du COMEX pour le déposer ailleurs. Dans un marché où la demande d’investissement en or physique accélère, l’offre (les mines) n’arrive pas à répondre à la demande et les réserves d’or sont en baisse.

Quelle est la raison de cette sortie massive d’or?

La conversion de l’or inscrit» à «or admissible» est liée à la résiliation des contrats. Un warrant est un instrument financier dérivé composé d’un droit d’exercice sur un actif particulier. Par conséquent, le titulaire de ce warrant (JP Morgan) a donc exercé ce warrant. Tous les investisseurs se posent la même question: Pourquoi JP Morgan retire ses réserves d’or du Comex? D’autre part, les réserves d’or gardées par le COMEX sont en chute libre depuis un mois.