Certains de nos articles sont destinés  aux consommateurs, pour éviter de se faire plumer lorsque ils vendent des bijoux en or de famille pour du plaqué or ou un anneau de fiançailles en platine pour de l’argent.

Nombreuses sont les questions sans réponses claires, les plaintes des consommateurs, qui on eut l’impression de se faire flouer, sans pouvoir le démontrer. Quelques règles de prudence sont nécessaires, surtout pour pouvoir démontrer une faute une fois la transaction réalisée.

En ces temps économiques qui sont difficiles, les consommateurs se sont tournés vers la vente de leur or et de leurs bibelots en argent pour profiter de la hausse des prix, obtenir du cash, et ainsi joindre les deux bouts en fin de mois. Voici quelques rappels de bon sens, au cas où vous avez décidé de faire la même chose.

Les 4 règles de base pour vendre son or.

Règle numéro 1 : Sachez avec qui vous faites affaire. L’acheteur d’or et de métaux précieux et bijoux doit indiquer son nom et adresse sur toutes les publicités et sur l’ensemble de ses documents.
Règle numéro 2 : Rappelez-vous que la pesée et le test de votre or et métaux précieux doit être fait avec le vendeur et en votre présence.
Règle numéro 3 : Les prix de rachat de l’or doivent être affichés bien en évidence. Et au moins, ils doivent être communiqués sur simple demande.
Règle numéro 4 : Soyez sûr d’obtenir une trace écrite de vos  ventes d’or et de métaux précieux. Le ticket doit comprendre le nom de l’acheteur et l’adresse, la date de la transaction, les noms des métaux précieux achetés; la finesse et le poids des métaux précieux achetés; les prix payés pour les métaux précieux ainsi que le nom, adresse et la signature du vendeur.

catwiki-enchere-de-lingot