Vous voulez acheter ou vendre des monnaies et lingots en or à Anvers?  ville autrefois très importante pour le commerce de l’or et des diamants, les enseignes de bijouterie fleurissent a chaque coin de Rue. Il y a bon nombre de fondeurs d’or à Anvers, ce qui en fait un endroit propice au négoce de l’or des particuliers. Consultez ici notre liste de rachat de bijoux sur Anvers

Anvers.

Ville et port de Belgique, chef-lieu de la province du même nom. Située sur l’Escaut, à 88 km de la mer du Nord, la ville est atteinte par la marée.

Anvers (en flamand, Antwerpen) est donc avant tout une grande ville portuaire qui exerce plusieurs fonctions. Grâce à d’excellentes liaisons ferroviaires avec l’intérieur du pays et à un système de canaux qui la relie à Bruxelles et à la Meuse (canal Albert), c’est le grand port national de la Belgique; mais c’est aussi un port de transit ouest-européen de première importance, bien qu’il souffre, en ce qui concerne l’Allemagne, de la concurrence de Rotterdam.

Son trafic total en fait le troisième port européen, après Rotterdam et Londres. Anvers est aussi une place de commerce, un marché de capitaux. Outre ses fonctions commerciales, Anvers possède de nombreuses activités industrielles : raffinage du pétrole, constructions navales, transformation des minerais importés, fabrication d’engrais, industries alimentaires. C’est aussi le plus grand centre mondial du commerce du diamant. Anvers a grandi autour de son port. Elle s’est développée sur la rive droite de l’Escaut en deux étapes de croissance.

La vieille ville est limitée par de larges avenues semi-circulaires qui ont remplacé les vieux remparts. La ville neuve, née au xix siècle, a d’abord comblé l’espace compris entre les murailles, puis elle a absorbé plusieurs communes environnantes: Berchem et Borgerhout en premier lieu; Merksem, Deurne, Mortsel, Wilrijk, Hoboken ensuite.

Anvers possède de nombreux monuments artistiques; les principaux datent de l’époque de son développement. La cathédrale Notre-Dame est un colossal édifice flamboyant à sept nefs soutenues par une forêt d’immenses colonnes; elle abrite en particulier la célèbre Descente de croix de Rubens. Les églises Saint-Jacques et Saint-Paul, flamboyantes égale-ment, mais plus tardives, et l’église Saint-Charles-Borromée, de style jésuite, présentent de remarquables ensembles d’aménagements intérieurs et de décorations baroques. Mais l’édifice le plus important est sans doute l’hôtel de ville, construit par Corneille Floris de Vriendt de 1561 à 1565. Les ordres architecturaux toscan, ionique et corinthien sont employés systématiquement et de manière conforme aux canons romains. Le lourd bossage du rez-de-chaussée, le plan général de l’édifice témoignent également d’une volonté de suivre les modèles renaissants italiens; mais le contraste vigoureux entre l’ordonnance monumentale des grandes baies de la partie centrale et les fenêtres à meneaux des ailes est proche des solutions françaises contemporaines.ç

Anvers fut le siège d’une très brillante école de peinture dont se détachent en particulier les noms de Rubens, Jordaens, Van Dyck, Teniers, Snyders, Bruegel. De nombreuses toiles de ces peintres sont exposé., soit dans les églises (Notre-Dame, Saint-Jacques, Saint-Augustin), soit dans les divers musées de la ville, en particulier dans le musée royal des Beaux-Arts, l’un des plus riches d’Europe en peintures de l’école flamande.